Performance audiovisuelle

Tumultes  –  2019  Performance audiovisuelle

Tumultes_Photo1

Photo: Vincent Fillion

Collaboration avec Vincent Fillion

Idée originale de Vincent Fillion

Création en résidence au LMCML en partenariat avec Code d’Accès. 5 au 12 juin 2019

Présentée en primeur à la Sala Rossa le 12 juin 2019

Tumultes est une performance audiovisuelle en cours de création dont les thématiques s’articulent autour de la détresse environnementale et de la frustration urbaine. Celles-ci se traduisent par l’utilisation de plusieurs médias, fixes ou en direct, traitant du gaspillage, des endroits contaminés/abandonnés ainsi que des pollutions de l’air, sonores et lumineuses causées par les industries et l’étalement urbain.

Le côté sonore de Tumultes est construit à l’aide d’un instrument inventé par les artistes, la planche à ressorts, dont le timbre s’apparente à celui d’un violoncelle trempé dans l’acier. Celle-ci est jouée en direct à l’aide des mains de l’instrumentiste, d’archets et de mailloches et amplifiée à l’aide de micros-contacts. Résonant tel un énorme « spring reverb » créant une sensation d’espace inversé, les sonorités de l’instrument appellent à une spatialisation multicanale afin de magnifier et d’amplifier les mouvements créés par ses différents modes de jeu. À cette chimère électroacoustique s’ajoute une « boîte à musique concrète », hybride entre élément de décor et instrument servant à capturer la manipulation de corps sonores incarnant les préoccupations écologiques des artistes. Ces générateurs sonores sont traités par un système élaboré composé d’un ordinateur, d’un synthétiseur, d’iPads et de pédales d’effets.

L’aspect visuel de la performance est composé de deux éléments principaux. Premièrement, des bandes de lumières DEL audio-réactives seront installées sur la planche à ressorts ainsi que la boîte à musique. Celles-ci seront utilisées pour créer du rythme, orienter l’attention du spectateur sur ce qui se passe sur scène et créer des jeux de lumières adaptés aux diverses ambiances créées. Deuxièmement, les projections vidéo expérimentales traduisent visuellement les problématiques environnementales de la performance. Elles sont composées de plusieurs prises de vues abstraites réalisées en ville, de vidéo en direct des ressorts joués sur la planche et de textures analogiques contrôlées en temps réel. Ensemble, ces visuels jouent sur le contraste et la complémentarité des couleurs, des rythmes et des textures tout en gardant une esthétique simple et efficace.